Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::MULTIMÉDIA
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide annuel
  • Vidéos
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Internet
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • CALENDRIER

    RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    La 6e édition du Rendez-vous des arts métissés : 3 jours consacrés aux voix des Nations

    13 juin 2018, 00h00

    Du 15 au 17 juin prochain, en plein coeur du Vieux-Montréal, se tiendra la 6e édition des Rendez-vous des arts métissés organisée par les Productions Feux Sacrés. Plus de 50 artistes autochtones et non-autochtones se rassembleront dans le « cercle du changement ».

    La 6e édition du Rendez-vous des arts métissés : 3 jours consacrés aux voix des Nations Arts métissés .Photo: RVAM

    Ainsi, toutes les cultures se réuniront afin d’échanger dans un mouvement de renouveau par une mise en commun de la connaissance de leurs enseignements et de leurs cultures contemporaines et ancestrales.

    En plus de favoriser le développement de sociétés inclusives et de mettre en lumière les enseignements et les valeurs des communautés autochtones, les Rendez-vous des arts métissés visent aussi à faire rayonner la culture autochtone. D’autre part, l’événement a pour objectif de positionner les voix autochtones au cpeur de la conversation en revendiquant une réécriture de l’histoire pour que sa trame narrative s’inscrive dans un contexte contemporain.

    Le site de cette 6e édition est érigé autour de trois espaces : la Galerie éphémère, l’Espace Culturel Ashukan et l’Espace Spectacle. La Galerie Éphémère est dédiée à des expositions et des créations collectives, l’Espace Culturel Ashukan est un lieu d’accueil pour les artisans qui servira également d’espace littéraire (contes et rencontres) et l’Espace Spectacle sera le lieu où les visiteurs pourront assister à des concerts, à des cours de danse ainsi qu’à des prestations de chants de gorge.

    Voilà les activités à ne pas manquer dans le cadre de ces trois jours consacrés aux voix des Nations :

    Jour 1

    C’est le vendredi 15 juin à 10 h que sera donné le coup d’envoi de cette 6e édition avec la troupe de danse de Montee Sinquah qui proposera la Danse des cerceaux. Il fera découvrir au public présent les différents styles de danses traditionnelles issues du patrimoine autochtone. À ne pas manquer.

    Par la suite, l’artiste pluridisciplinaire d’origine canadienne-française et abénakise, Sylvain Rivard, prendra quelques minutes afin d’expliquer aux festivaliers la signification de ce qu’ils ont vu et vécu précédemment. Montee Sinquah poursuivra avec un chant d’honneur bien senti !

    Ensuite, ce sera l’ouverture de la Galerie Éphémère, avec initiation à la aimun innue et la nehironowin atikamekw, créations, et démonstrations de danse autochtone et Maori.

    À 16 h 30, l’artiste inuit, Nina Segalowitz, offrira une performance de chants de gorges inuit en compagnie de quelques participantes. Depuis plus de 20 ans, elle a présenté des performances jubilatoires et émouvantes dans de nombreux pays (France, Belgique, Luxembourg, États-Unis) reconnue internationalement par ses confrères et consoeurs.

    En plus du 5 à 7 littéraire, cette première journée se conclura par une performance conjointe de l’artiste multidisciplinaire métis, Moe Clark virtuose des pistes de guitares superposées qui, pour l’occasion, unira ses talents à ceux de Nina Segalowitz. Un moment magique en perspective !

    Jour 2

    Dès midi, l’artiste Abénakise Nicole Obomsawin offrira un conte W8banaki qui divertira sans contredit grands et petits. En parallèle, Tahatie Montour et l’artiste visuel Angel Horn, ferons la création d’une coiffe Hodenosaune (Iroquoise).

    À 14 h, l’installation de l’exposition Pîkiskwe-speak sera ouverte au grand public. Pîkiskwe-speak est une invitation aux conversations de la réconciliation par le biais de l’art : des échanges qui exploreront les effets tenaces des pensionnats indiens dans l’espoir et le but d’écrire un nouveau chapitre. Une proposition d’une nouvelle vision des relations entre autochtones, allochtones et membres de la diversité au Canada qui constitue l’un des incontournables de cette 6e édition.

    L’artiste pluridiciplinaire Sylvain Rivard participera à plusieurs activités tout au long de ce rendez-vous. Ce créateur de talent a écrit et illustré plusieurs livres pour la jeunesse en plus de faire paraître des essais, des ouvrages ethnographiques ainsi qu’un recueil de poésie chez les éditions Hannenorak. Intitulée Les Poupées, cette œuvre dénonce la violence faite aux femmes et aux enfants autochtones. Un artiste engagé, il va sans dire.

    La soirée prendra son envol par un rassemblement au son du maracatu avec Flavia Nascimento, collectif de percussions brésiliennes de musiciens du Brésil, du Québec et d’ailleurs. Puis ce sera au tour des batteurs de frênes de prendre la relève avant de céder la scène à l’auteur-compositeur-interprète Shauit. Originaire de Maliotenam, village situé dans le Nord-est québécois, Shauit chante en créole, en français, mais surtout dans sa langue originelle, l’innu. Cet artiste unique en son genre offre des chansons engagées à saveur pop, reggae et dancehall. À découvrir, si ce n’est pas déjà fait !

    Jour 3

    Cette dernière journée débutera avec le retour de l’artiste Abénakise Nicole Obomsawin avec le conte W8banaki, en parallèle avec l’événement Bâton de parole animée par le sculpteur Tahatie Montour et l’artiste visuel Angel Horn. En plus du retour de Montee Sinquah et de la chanteuse de gorge inuit Nina Segalowitz, la 6e édition des Rendez-vous des arts métissés se clôturera avec une prestation de Mikw8bait, une troupe de danse traditionnelle provenant d’Odanak.

    La mission des productions Feux Sacrés est de construire des ponts entre les artistes autochtones du Québec et les publics de tous âges provenant de tous les horizons. En créant des opportunités pour que les artistes autochtones puissent s’exprimer, les productions Feux Sacrés croient à la revitalisation et la réappropriation des arts et pratiques culturelles autochtones. Par une approche qui favorise l’autochtonisation, l’organisme souhaite apporter une compréhension positive des cultures inuites, métisses et des Premières Nations.

    Le Rendez-vous des arts métissés s’imbrique parfaitement dans cette vocation qui vise à construire des ponts entre toutes les cultures.

    Heures d’ouverture et de fermeture du site :

    • 15 juin : de 10 h à 20 h
    • 16 juin : de 12 h à 20 h
    • 17 juin : de 12 h à 18 h

    DANS NOS ARCHIVES

    Un projet transmédia pour donner la parole aux personnes âgées

    Un projet transmédia pour donner la parole aux personnes âgées

    L’entreprise HIERRO, qui possède des bureaux à Bogota et à Barcelone, travaillait depuis un certain temps sur le projet transmédia « Cuentos de Viejos » (que l’on pourrait traduire (...)

    Suite