Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::MULTIMÉDIA
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide annuel
  • Vidéos
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Internet
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • CALENDRIER

    RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Les spectacles à venir en juin au Centre Phi

    1er juin 2018, 00h07

    Pour le début de l’été, la programmation du Centre Phi promet notamment des incursions pop éclatées et un pianothon de six heures à dix mains...

    Les spectacles à venir en juin au Centre Phi Phi Centre.Photo: Courtoisie

    Juin est à la fête au Centre Phi alors que se succéderont un lancement d’album, un pianothon gratuit et de grands DJ venus des Pays-Bas et du Royaume-Uni.

    Au programme :

    Lydia Képinski

    L’artiste montréalaise Lydia Képinski vous invite, le 1er juin, à venir fêter ses 25 ans, la rumeur voulant qu’il y aura du gâteau, un clown, des jeux, des ballons et des animaux... Il y aura surtout de la pop-synth alternative, portée par la poésie douce-amère d’une jeune « Xavier Dolan de la chanson » française selon La Presse. La gagnante des Francouvertes 2017 en profitera pour lancer son album Premier juin, réalisé par Blaise Borboën-Léonard tout comme le fut son premier EP homonyme. À l’achat de leur billet, les spectateurs se sont vus remettre 5$ en Képicoin, une monnaie parallèle lancée par Lydia Képinski qui permettra de se procurer de la marchandise lors de ses spectacles, voire même quelques privilèges qui seront dévoilés par l’artiste sur les médias sociaux. Présenté à guichet fermé.

    Pianothon et Festival Classica

    Sous le thème De Schubert aux Stones, l’édition 2018 du Festival Classica promet plus que jamais de provoquer la rencontre entre la musique classique au sens large, les artistes, la relève et les spectateurs. Créé en 2011, ce nouveau fleuron de la scène musicale montréalaise a depuis présenté près de 275 concerts. L’année 2018 marque le 50e anniversaire du décès d’André Mathieu et plusieurs événements souligneront l’occasion. Le Centre Phi se joindra aux festivités le 14 juin, lors d’un pianothon de six heures présenté en collaboration avec le festival. Cet événement mettra en vedette les pianistes Jean-Philippe Sylvestre, Philippe Prud’homme, Matt Herskowitz, Ammiel Bushakevitz et Delphine Bardin. Inspiré des plus beaux thèmes musicaux d’André Mathieu, ce pianothon singulier saura satisfaire autant les amateurs de l’instrument que les passionnés du compositeur québécois, redécouvert à juste titre par les mélomanes d’ici et d’ailleurs. Présenté par le festival Classica et RBC. Gratuit.

    Detroit Swindle

    Le 16 juin, c’est au tour du duo néerlandais Detroit Swindle de venir présenter son deuxième album, High Life. Survolant cinq décennies de styles musicaux, les DJ néerlandais Lars Dales et Maarten Smeets font danser la planète avec leur groove house aux multiples échantillonnages qui puisent tant dans la musique classique que le funk africain ou une disco méconnue. Propriétaires de leur propre label, Heist Recordings, ils accumulent aussi les collaborations et remix avec des artistes tels Tom Misch, Kerri Chandler, Mayer Hawthorne, Mark de Clive-Lowe, Hercules & Love Affair et Seven Davis Jr. Première partie : les DJ montréalais 00:AM se glisseront derrière les platines pour lancer la fête.

    Funkineven (Steven Julien)

    Londres sera de passage au Centre Phi, le 30 juin, avec le spectacle du producteur Funkineven(AKA Steven Julien) qui vient nous servir les pièces de son mini LP Bloodline. Parmi les meilleurs artistes de musique électronique du Royaume-Uni, Funkineven démontre une maîtrise et une expressivité hors du commun que ce soit derrière les vinyles ou un séquenceur, combinant house, soul, boogie et techno. Influencé à ses débuts comme beatmaker par Jaco Pastorius et A Tribe Called Quest, il possède désormais sa propre étiquette, Apron Records, rassemblant des talents tels que Greg Beato et Shanti Celeste.

    DANS NOS ARCHIVES

    Julien Roy et Alexandre Burton d’Artificiel jouent avec la foudre

    Julien Roy et Alexandre Burton d’Artificiel jouent avec la foudre

    La dernière performance concocté par Julien Roy et Alexandre Burton d’Artificiel, POWEr, est une commande de MUTEK, spécialement pour son dixième anniversaire. Le duo revient aux sources en (...)

    Suite