Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::MULTIMÉDIA
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide annuel
  • Vidéos
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Internet
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • CALENDRIER

    RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Budget provincial 2018-2019 : Québec assure la stabilité financière du MBAM

    28 mars 2018, 08h14

    Le Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM) tient à remercier le gouvernement du Québec, la ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française, Marie Montpetit, ainsi que le ministre des Finances, Carlos J. Leitão, pour le soutien financier additionnel de 10 millions $ répartis sur cinq ans octroyés au MBAM, qui a été annoncé lors de la présentation du budget provincial 2018-2019.

    Budget provincial 2018-2019 : Québec assure la stabilité financière du MBAM MBAM, Pavillon Michal et Renata Hornstein.Photo: Terry Rishel

    Les réductions successives depuis 2010 ont fragilisé le financement du Musée. Grâce à l’aide financière additionnelle annoncée, la subvention annuelle atteint 15,2 millions $, soit un montant équivalant à celle de 2010-2011 et similaire à celle de 1992 (15,9 M$). L’équilibre budgétaire du Musée sera ainsi plus facile à atteindre, de même que la poursuite de sa mission artistique, sociale et éducative.

    « En mon nom et en celui de tous les membres du conseil d’administration, je remercie le gouvernement du Québec qui reconnaît ainsi l’importance de la pérennité de notre financement. Grâce à cette marque de confiance, le Musée sera en mesure de planifier à plus long terme en fonction de sa capacité financière pour poursuivre sa mission », déclare Jacques Parisien, président du conseil d’administration.

    Nathalie Bondil, directrice générale et conservatrice en chef du MBAM, affirme : « Nous sommes soulagés de revenir au niveau de financement des années 2010 pour les cinq années à venir, après les compressions successives que nous avons subies depuis 2010 : le rapport Corbo avait souligné le sous-financement des grands musées. Notre situation était fragilisée malgré nos excellentes performances. Nous remercions donc chaleureusement le gouvernement du Québec pour l’aide qu’il octroie à différentes institutions culturelles du Québec, dont le MBAM. Cette confiance salue le travail et les réalisations du Musée, vecteur de progrès social et source d’inspiration à l’international où il est reconnu pour son innovation. »

    Le MBAM : un modèle d’autofinancement

    Avec 1 326 000 visiteurs, le MBAM n’a jamais été aussi visité qu’en 2017. Il a de plus atteint un niveau record avec 122 000 membres. Le MBAM constitue un modèle pour ses efforts d’autofinancement. Avec une augmentation impressionnante au cours des dix dernières années, où il est passé de 40 % à 56 %, son niveau d’autofinancement est sans contredit le plus important de tous les musées d’art canadiens.

    Le Musée a connu une expansion remarquable au cours des cinq dernières années avec l’ajout de deux pavillons : le pavillon Claire et Marc Bourgie, en 2011, qui abrite la collection d’art québécois et canadien ainsi que la salle de concert Bourgie ; et le pavillon pour la Paix Michal et Renata Hornstein, en 2016, qui constitue un écrin pour la collection d’art international et l’Atelier international d’éducation et d’art-thérapie Michel de la Chenelière.

    La ministre de la Culture et des Communications ainsi que le ministre des Finances ont annoncé aujourd’hui et dans les derniers jours plusieurs bonnes nouvelles pour le monde de la culture. Le MBAM tient à saluer avec gratitude cette reconnaissance de la culture de la part du gouvernement québécois.

    DANS NOS ARCHIVES

    Avec « Necropolis », Olivier Asselin navigue entre cinéma et jeu vidéo

    Avec « Necropolis », Olivier Asselin navigue entre cinéma et jeu vidéo

    Réalisateur et professeur au département d’histoire de l’art et d’études cinématographiques à l’Université de Montréal, Oliver Asselin fait des films depuis longtemps. On (...)

    Suite