Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::MULTIMÉDIA
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide annuel
  • Vidéos
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Internet
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • CALENDRIER

    Tous les événements

    RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Décès du maître-graveur Janine Leroux Guillaume

    1er février 2018, 00h00
         |      Article rédigé par Qui fait Quoi.

    C’est avec un profond chagrin que la Ville de Repentigny a appris le décès de Janine Leroux Guillaume, le 30 janvier à Montréal. Réagissant à cette triste nouvelle, Repentigny tient à souligner son importante contribution au rayonnement de la gravure au sein de l’art contemporain québécois et à l’étranger et à saluer la mémoire de celle qui l’en est une figure de proue incontournable.

    Décès du maître-graveur Janine Leroux Guillaume Janine Leroux Guillaume.Photo: Archives Leroux Guillaume

    Le lundi 29 janvier 2018, se tenait le vernissage de la première rétrospective consacrée à cette artiste, intitulée « Regards croisés sur une oeuvre inachevée — Janine Leroux Guillaume et Pierre Guillaume », sous le commissariat de Natalie Valade et présentement en cours au Centre d’art Diane-Dufresne. Cette exposition révèle au public l’oeuvre colossale de ce maître-graveur et de son compagnon de toujours et fidèle collaborateur.

    « Je tiens à exprimer à Pierre Guillaume et à tous leurs proches l’assurance de nos plus sincères condoléances », s’est exprimé la mairesse repentignoise, Chantal Deschamps.

    Une contribution importante au monde de la gravure et de l’estampe au Québec et au Canada

    Janine Leroux Guillaume a oeuvré dans les mêmes cercles artistiques que bon nombre d’artistes emblématiques de l’histoire de l’art contemporain et du monde culturel québécois. Elle a fraternisé et échangé des collaborations avec des figures marquantes, notamment avec les signataires du manifeste du Refus global en passant par les monstres sacrés de la littérature et de la poésie, tels que Gaston Miron, Jacques Brault et Gilbert Langevin. Sa maîtrise des diverses techniques en gravure a influencé de nombreux graveurs québécois, dont Albert Dumouchel. Elle fait aussi partie des rares artistes canadiens invités par le célèbre atelier Lacourière-Frélaut à Paris, où elle a créé et imprimé, de 1959 à 2000, plusieurs oeuvres majeures.

    L’oeuvre de cette artiste, dont la carrière s’étale sur près de 75 ans, est empreinte de nature et de mysticisme. Elle se décline sous diverses formes et nombreux médiums : gravure, peinture, aquarelle, collage, dessin et sculpture. L’artiste s’est retirée du monde artistique il y a cinq ans. Son conjoint, Pierre Guillaume, est le gardien de son oeuvre, mais aussi un érudit du monde de l’art. Grâce à sa très précieuse collaboration à l’organisation de cette première rétrospective, les visiteurs pourront comprendre et apprécier l’art de la gravure et de l’estampe et seront à même mesurer l’impact déterminant de madame Janine Leroux Guillaume sur l’évolution de l’art au Québec.

    DANS NOS ARCHIVES

    L’ADN d’un long métrage... sur sept mètres de long

    « C’est un bel objet ! », s’enthousiasme David Dufresne à propos de cette chose large de 50 centimètres et longue de « six ou sept mètres ». La frise, comme il l’appelle, est le (...)

    Suite