Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Palmarès
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Internet
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Tous les événements

    Avec l’arrivée des drones de livraison et du transport électrique, GIRO voit loin

    4 janvier 2018, 07h20
         |      Article rédigé par Sophie Bernard.

    Fondé en 1979 par Jean-Yves Blais et Jean-Marc Rousseau, le développeur de logiciel GIRO s’est spécialisé dans la planification du transport public, avec HASTUS. À la fin des années 1980, l’entreprise investit le secteur postal, chez Poste Canada, avec le logiciel d’optimisation de courrier GeoRoute. Depuis peu, Jean Aubin a pris la direction de l’entreprise qui s’est toujours faite discrète dans les médias. Le Lien MULTIMÉDIA a échangé avec le nouveau président et chef de la direction de GIRO, qui est à l’emploi de la firme depuis 2002.

    Avec l’arrivée des drones de livraison et du transport électrique, GIRO voit loin Jean Aubin.Photo: Courtoisie

    Avant d’entrer chez GIRO, Jean Aubin a travaillé chez Urgences Santé, puis chez Nortel Networks. Dès 2005, il occupe divers postes de direction dans l’entreprise de développement de logiciels, jusqu’à celui de vice-président exécutif de 2015 à 2017. « GIRO est une entreprise très discrète, dit-il. Cela va faire 40 ans qu’elle existe, grâce à un professeur d’université, Jean-Marc Rousseau, et un de ses étudiants, Jean-Yves Blais, qui faisaient des recherches sur les façons d’optimiser les horaires des chauffeurs d’autobus, ce qui représente des problèmes mathématiques très complexes. » La Société de transport de Montréal (STM) et le Réseau de transport de la Capitale comptent parmi les tout premiers clients de la firme. Depuis, de nombreuses autres sociétés de transport ont rejoint les deux premières, particulièrement de Scandinavie. En 2006, GIRO débute une importante expansion dans le secteur ferroviaire avec HASTUS-Rail.

    « Dans le transport en commun, il existe toutes sortes de problèmes mathématiques, s’enthousiasme le nouveau PDG, grand amateur de la matière. On peut sauver de l’argent en s’occupant des horaires des chauffeurs, mais aussi ceux des autobus eux-mêmes. » En 1982, GIRO lance GIRO/ACCES, logiciel conçu pour la gestion des services de transport adapté pour les personnes à mobilité réduite, d’abord adopté par la Toronto Transit Commission, puis par la STM. Aujourd’hui, le logiciel est utilisé par les sociétés de transport adapté sur la Rive-Sud, à Laval ou encore à Québec. « En fait, la majorité des grandes villes canadiennes utilisent notre produit », précise Jean Aubin. GIRO offre non seulement des logiciels basés sur l’optimisation, mais il s’agit de logiciels complexes, qui doivent prendre en compte les ententes syndicales. L’entreprise se targue d’avoir un service après-vente excellent, un soutien pour la formation et une capacité à adapter ses solutions aux besoins des clients.

    En 1988, l’entreprise présente GeoRoute, d’abord appelé PostCards, un logiciel d’optimisation des tournées postales et de la livraison de colis. D’abord dédié à la livraison de lettres, le service vise de plus en plus celle des colis. Ce produit permet de planifier les travaux d’intérieur et les tournées pour les bureaux de distribution, de gérer le processus complet de travail et ainsi de réduire les coûts du « dernier kilomètre ».

    Avec l’arrivée des autobus électriques, de nouveaux défis attendent GIRO. « Ils posent des problèmes particuliers puisqu’ils doivent être rechargés pendant la journée, explique Jean Aubin. Déjà en Europe, des villes proposent des flottes complètement électriques. Nous devons nous adapter aux technologies comme le Web et la mobilité pour les échanges entre les employés. Aujourd’hui, les applications sont toutes basées sur téléphones intelligents. » Année après année, la firme investit en recherche et développement. L’arrivée des autobus autonomes fait rêver le PDG, sans parler des désirs de la nouvelle mairesse de Montréal, Valérie Plante, qui veut miser sur l’intégration du transport en commun et de l’autopartage. Et que dire de l’arrivée de la livraison de colis par drones, qui, estime Jean Aubin, va transformer le secteur.

    Intéressé.e à reproduire l'article, la photo ou la vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier cet article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroîe encore plus de visibilité