Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Entrepreneuriat / Startups
  • Artisans du numérique
  • COVID-19
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    « Last Night I Dreamt That Somebody Loved Me » d’Angela Konrad à l’Usine C dès le 10 octobre

    2 octobre 2017, 10h05

    Poursuivant l’analyse de nos comportements humains complexes et détraqués, la metteure en scène Angela Konrad, artiste en résidence à l’Usine C, prend l’affiche du 10 au 21 octobre avec un nouvel opus : « Last Night I Dreamt That Somebody Loved Me ». Porté par l’acteur Éric Bernier, le texte dénonce les affres de la culture du narcissisme et la quête désespérée du bonheur. Un huis clos invitant à philosopher en musique sur le sens de nos vies, nos amours, nos défaites.

    « Last Night I Dreamt That Somebody Loved Me » d’Angela Konrad à l’Usine C dès le 10 octobre Éric Bernier.Photo: Le Pigeon

    Ce nouveau projet écrit et mis en scène par Angela Konrad mettant en scène Éric Bernier cherche à établir un lien direct entre des réflexions d’ordre philosophico-psychanalytique et la musique pop de Shirley Bassey et brit-pop du groupe The Smiths.

    Conçu pour un acteur, quatre danseurs et un chien, ce spectacle interroge les rapports entre la « culture du narcissisme » et la quête du bonheur : Il relate l’histoire d’un homme qui cherche l’amour absolu mais qui, au terme de ses expériences et divagations, s’achète un chien. Le discours qui reflète le fonctionnement psychique de l’homme s’organise comme un sampling hybride et s’avère aussi pathétique que la musique pop, aussi extravagant que les paroles de The Smiths et aussi circulaire que sa névrose. Les danseurs, incarnation du sublime, complètent ce tableau d’une dérision tragique.

    Angela Konrad a immigré au Canada après avoir étudié et travaillé pendant une vingtaine d’années en Allemagne et en France autour de Shakespeare, Brecht et Heiner Müller. Elle fonde à Montréal sa compagnie La Fabrik qui se concentre sur la relecture de textes du répertoire, de textes contemporains et d’écritures non dramatiques à la lumière d’interrogations critiques du monde actuel. En 2013, elle crée à l’Usine C dans le cadre de sa résidence « Variations pour une déchéance annoncée », adaptation saisissante de « La Cerisaie » de Tchekhov, reprise ensuite au FTA. En 2014, elle crée « Macbeth », dans une traduction de Michel Garneau, présentée à l’Usine C à guichet fermé en 2014 et de nouveau en 2016 et pour laquelle elle a reçu le Prix de l’ACQT pour la meilleure mise en scène. Depuis 2012, Angela Konrad est professeure à l’École supérieure de théâtre de l’UQÀM.

    « Last Night I Dreamt That Somebody Loved Me » est présenté avec le soutien de l’UQÀM, d’Hexagram, du conseil des arts de Montréal et de l’Usine C. En parallèle au spectacle, sur invitation d’Angela Konrad, le photographe Le Pigeon exposera à l’Usine C une oeuvre murale en lien avec le spectacle. Du 6 octobre au 23 novembre.

    Équipe de création et de production

    • Texte et mise en scène : Angela Konrad
    • Inspiré de : Alain Badiou, Alain Ehrenberg, Sigmund Freud, Christopher Lash, Bernhard Stiegler
    • Interprétation : Éric Bernier
    • Danseurs : Marilyn Daoust, Luc Bouchard Boissonneault, Sébastien Provencher, Nicolas Patry, Emmanuel Proulx
    • Assistance à la mise en scène : William Durbau
    • Chorégraphie : Marilyn Daoust
    • Conception lumières : Cédric Delorme-Bouchard
    • Costumes : Linda Brunelle
    • Scénographie : Anick La Bissonière
    • Assistance costumes : Marie-Audrey Jacques
    • Maquillage : Angelo Barsetti
    • Conception sonore : Simon Gauthier
    • Conception vidéo : Julien Blais
    • Administration : Mathieu Mallet - Bureau de prod
    • Coproduction : Compagnie La Fabrik

    Intéressé.e à reproduire l'article, la photo ou la vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier cet article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroîe encore plus de visibilité