Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::MULTIMÉDIA
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide annuel
  • Vidéos
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Internet
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • CALENDRIER

    RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Deux films québécois à l’honneur au Théâtre Outremont

    22 août 2017, 00h05

    Parmi les chefs-d’oeuvre à l’affiche de l’événement « Les films de ma vie » que Roland Smith présente au Théâtre Outremont, « Un zoo la nuit » de Jean-Claude Lauzon sera montré le mardi 22 août à 20h, en présence de Gilles Maheu et de Roger Frappier. Puis le lendemain, 23 août, à la projection du film « Les bons débarras » de Francis Mankiewicz, les comédiens Gilbert Sicotte et Marie Tifo seront présents.

    Deux films québécois à l’honneur au Théâtre Outremont «Les bons débarras».Photo: Théâtre Outremont

    « Un zoo la nuit » est la première oeuvre d’un jeune cinéaste, le premier enfant terrible du cinéma québécois.

    « Un poème urbain, candide, provocant et pur comme la première oeuvre d’un jeune cinéaste », de dire Minou Petrowski. « Un zoo : le trip ville, le trip tendresse, le trip famille. Plus une histoire. Qu’est-ce que vous voulez de plus ! », disait Pierre Foglia, pour La Presse. « Aussi longtemps que ce genre de film sortira du Québec nous mériterons de continuer à exister comme peuple et comme société distincte en cette terre d’Amérique », soulignait Gérald Leblanc de La Presse.

    « Les bons débarras »

    « Les bons débarras » dépeint l’amour quasi excessif d’une enfant pour sa mère, dans une région rurale et isolée des Laurentides. « Un film magique à la grâce distante, le charme envoûtant d’un conte de fées pervers à la Cocteau... » - Le Monde.

    Charlotte Laurier interprétait le rôle principal avec, à ses côtés, Roger Lebel et Germain Houde.

    Cette semaine également, la programmation des films de ma vie soulignera deux grands artistes disparus récemment qui verront leurs noms briller aux génériques de l’Outremont : Jeanne Moreau dans « Jules et Jim » de François Truffaut (25 et 26 août) et George A. Romero avec sa réalisation « La nuit des morts-vivants » (25 août).

    DANS NOS ARCHIVES

    Créer la synergie entre les médias

    Créer la synergie entre les médias

    Lequel vient en premier : la série télé ou la stratégie Web ? Vaste question à laquelle ont tenté de répondre Paul Bennun, de Somethin’ Else, Leah Hoyer, de Leveity Entertainment Group, (...)

    Suite