Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::MULTIMÉDIA
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide annuel
  • Vidéos
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Internet
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • CALENDRIER

    RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Le Festival Marionnettes Plein la rue dévoile une programmation éclectique

    15 juillet 2017, 17h20

    L’été vient à peine de débuter que l’équipe du Festival Marionnettes Plein la rue s’active déjà aux préparatifs de sa 7e édition, qui se déroulera les 26 et 27 août. Axé autour de spectacles de marionnettes de courte durée (35 minutes ou moins), le festival présente gratuitement un éventail de créations qui saura émouvoir, faire rire et réfléchir les petits comme les grands. En tout, 20 compagnies en provenance du Québec et de l’étranger se produiront sur le site et dans les établissements de la Promenade Wellington.

    Le Festival Marionnettes Plein la rue dévoile une programmation éclectique «De coeur en coeur».Photo: Courtoisie

    Quelques prestations seront même offertes dans des lieux inusités tels un stationnement étagé, une ruelle ou chez un résident du quartier. Pour patienter jusque là, le FMPR dévoile une partie de sa programmation. Tout d’abord, un lieu immersif voué au théâtre d’ombres regroupera trois spectacles et un atelier de fabrication qui permettra aux spectateurs de se familiariser avec ce médium. Le théâtre Rétro Collectivo y présentera deux spectacles : « Pixèle-moi » et « Les soeurs Baboune ». Le premier est une interprétation sonore et rétroprojetée du jeu vidéo « Ghost’n Goblins ». Le deuxième, de format plus court, raconte les tribulations d’une jeune femme russe qui, vers la fin du 19e siècle se battra farouchement pour son émancipation et celle de ses soeurs.

    En journée, dans les bars, Marie-Ève Lefebvre et Cécile Viggiano livreront « La petite histoire de Gino Bartali », une reconstitution subjective, à mi-chemin entre le théâtre de papier et le théâtre d’objets, de la vie d’un célèbre cycliste italien. Grâce à son « théâtre à espionner » intitulé Vita Brevis, Laurence Petitpas permettra à deux spectateurs à la fois d’entrer dans l’intimité d’Yvonne, une vieille femme seule dans son salon…

    Un parcours « chez l’habitant » permettra notamment d’assister à trois spectacles ayant lieu chez un résident du quartier et d’y rencontrer les artistes afin de discuter après les représentations. Évelyne Fournier y présentera, en grande première, son spectacle « De coeur en coeur », qui traduit en émotions les mots d’une mère résiliante dont l’enfant sommeille sur une table d’opération.

    Julie Desrosiers revient avec « Grande Fée », où échassière et marionnette se baladeront dans les rues afin d’offrir aux festivaliers un rendez-vous singulier avec le merveilleux. Le collectif Pi, tout juste de retour d’Abidjan, en mettra plein la vue avec ses marionnettes géantes ; un spectacle librement inspiré du populaire roman « L’Histoire de Pi » de Yann Martel. Enfin, le marionnettiste et clown d’origine algérienne Salim Hammad présentera « Hep Chef » ; une prestation qui mettra en vedette le personnage de Guy, un chef cuisinier minutieux qui concocte de délicieux frappés aux fruits dans une atmosphère décontractée. La compagnie de Québec Ubus Théâtre révélera « Le piano à voile », une forme longue de 55 minutes. Ce spectacle touchant, qui a lieu dans un autobus scolaire converti en théâtre, raconte l’histoire d’un pianiste dont la musique, soudainement, se tait.

    Le Festival Marionnettes Plein la rue est l’occasion idéale de profiter de la fin de l’été avant la rentrée, et ce, en stimulant l’imaginaire des tout-petits et même celui des adultes.

    DANS NOS ARCHIVES

    Piratage : Google ne tient pas promesse, déplore Chris Dodd

    Piratage : Google ne tient pas promesse, déplore Chris Dodd

    La MPAA a vivement critiqué Google la semaine dernière pour le peu de cas que le géant du Web faisait du piratage des contenus. Les efforts menés depuis un an par la compagnie pour réduire la (...)

    Suite