Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Palmarès
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Internet
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Tous les événements

    Dévoilement des lauréats des Bourses Claudine et Stephen Bronfman en art contemporain 2017

    2 mai 2017, 18h01

    Le talent de deux artistes de la relève a été remarqué et souligné lors de la remise des Bourses Claudine et Stephen Bronfman en art contemporain qui s’est déroulée le 27 avril. À cette occasion, Andréanne Abbondanza Bergeron, de l’Université Concordia, et Martin Leduc, de l’Université du Québec à Montréal (UQÀM), ont reçu la prestigieuse bourse de la Fondation de la famille Claudine et Stephen Bronfman. Il s’agit d’un appui de taille, susceptible de changer le cours de leur carrière en art contemporain.

    Dévoilement des lauréats des Bourses Claudine et Stephen Bronfman en art contemporain 2017 Bourses Bronfman.Photo: Courtoisie

    D’une valeur de 60 500$ chacune, les Bourses Claudine et Stephen Bronfman en art contemporain offrent aux lauréats la reconnaissance et le soutien indispensables au perfectionnement de leur oeuvre et à l’avancement de leur recherche créatrice, à un moment important de leur parcours, alors qu’ils passent de la sphère universitaire au milieu professionnel. Rappelons que la Bourse est accordée chaque année à deux finissants – l’un de l’UQÀM, l’autre de Concordia – à la maîtrise ou au doctorat en arts médiatiques ou visuels.

    « Depuis maintenant huit ans, nous avons la chance d’observer l’évolution de chacun de nos boursiers, passant du statut de créateur émergent à celui d’artiste confirmé. Nous ne pouvons être plus fiers des réalisations de chacun d’entre eux », affirme Claudine Bronfman.

    « En s’impliquant ainsi dans les tout débuts de la carrière d’artistes émergents, nous encourageons non seulement la relève, mais veillons aussi à soutenir le milieu des arts montréalais. Nous souhaitons que Montréal conserve son titre de pôle culturel incontournable », ajoute Stephen Bronfman.

    Andréanne Abbondanza Bergeron

    Les vastes installations d’Andréanne cherchent à révéler les tensions entre ce qui est privé et ce qui est public, ainsi que les structures sociales du contrôle des environnements construits. Elle crée de nouveaux espaces hybrides qui permettent des échanges entre la structure et l’humain, telle une forme d’analyse de la nature de l’espace et de ses relations avec le corps humain, ainsi que des structures sociales qui dictent son usage. L’artiste décrit son oeuvre comme étant « simultanément spatiale, structurale, virtuelle et abstraite. » Andréanne a terminé sa maîtrise en beaux-arts à l’Université Concordia où elle s’est spécialisée en sculpture, en plus d’être la récipiendaire de la Bourse d’études supérieures en arts visuels Yvonne L. Bombardier 2015-2016.

    Martin Leduc

    Martin Leduc est doctorant finissant à l’Université du Québec à Montréal en études et pratiques des arts. Son approche interdisciplinaire s’appuie sur des études en anthropologie, médias interactifs et électroacoustiques. Il crée des installations sensibles aux actions du public et aux variations du contexte architectural. Les formes spatiales et temporelles qui émergent en temps réel de ses oeuvres suscitent des expériences esthétiques polysensorielles. L’art installatif qu’il pratique ouvre un espace de co-composition avec le public, offrant des expériences singulières à la croisée de la contemplation et de l’inattendu. Martin Leduc s’inspire de concepts tels que l’embodiment et l’autopoïèse de Francesco Varela, ainsi que de la stochastique de Iannis Xénakis. Ses oeuvres ont été présentées au Brésil, aux États-Unis et au Québec.

    « À mesure que chaque boursier et boursière Bronfman poursuit son travail dans le monde, nous pouvons voir comment cette extraordinaire "famille" de diplômés se construit une base à Montréal pour appuyer et élargir son rayonnement international. Si nous concevons l’expérience universitaire comme une sorte d’armature sur laquelle se bâtissent les pratiques et les carrières artistiques, la Bourse Claudine et Stephen-Bronfman transforme cette préparation en une chose encore plus précieuse et solide, une infrastructure professionnelle durable et globale », précise Rebecca Duclos, doyenne de la Faculté des beaux-arts de l’Université Concordia.

    « Les Bourses Claudine et Stephen Bronfman en art contemporain sont la récompense la plus prestigieuse que puissent espérer les artistes émergents issus de l’UQAM et de Concordia. Mais ce qui est plus important encore, c’est que ces bourses apportent aux artistes un temps inestimable de liberté créatrice à un moment-clef de leur parcours. Elles ont contribué à lancer plus d’une carrière », ajoute Jean-Christian Pleau, doyen de la Faculté des arts de l’UQAM.

    Lauréats antérieurs

    À ce jour, 16 artistes d’exception se sont vu remettre la Bourse. Les lauréats antérieurs sont :

    • 2016 : Yannick Desranleau (Concordia) et Guillaume Adjutor Provost (UQÀM)
    • 2015 : Velibor Božović (Concordia) et Myriam Jacob-Allard (UQÀM)
    • 2014 : Marie Dauverné (UQÀM) et Brendan Flanagan (Concordia)
    • 2013 : Nadia Seboussi (UQÀM) et Kim Waldron (Concordia)
    • 2012 : Sébastien Cliche (UQÀM) et Julie Favreau (Concordia)
    • 2011 : Aude Moreau (UQÀM) et Pavitra Wickramasinghe (Concordia)
    • 2010 : Steven Bates (Concordia) et Véronique Savard (UQÀM)

    Intéressé.e à reproduire l'article, la photo ou la vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier cet article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroîe encore plus de visibilité