Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::MULTIMÉDIA
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide annuel
  • Vidéos
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Internet
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • CALENDRIER

    RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Devolver Digital et Pixel Titans repoussent au 9 mai la sortie de « Strafe »

    21 mars 2017, 00h00

    Les fossoyeurs délicats de Devolver Digital et les plasticiens ludiques de Pixel Titans sont en pleine opération chirurgicale sur « Strafe ». Un temps pressenti pour la fin du mois de mars, le doom-like emblématique de l’année scolaire 1996/2017 attendra finalement le 9 mai 2017 pour sortir sur PS4 et PC.

    Devolver Digital et Pixel Titans repoussent au 9 mai la sortie de « Strafe » «Strafe».Photo: Devolver Digital

    « Les graphismes futuristes de "Strafe" nécessitent plus de 150 000 polygones méticuleusement disposés » indique le game director Thom Glunt. « Suite à une série d’erreurs administratives et un imbroglio juridique, environ 25 000 de ces polygones sont arrivés tardivement au quartier général de Pixel Titans, ce qui implique un retard de quelques semaines pour le jeu. »

    « Strafe » est le first-person shooter le plus rapide, sanglant, brutal de l’année 1996. Il est doté de graphismes photoréalistes et d’un fort potentiel gore, puisqu’il est possible d’asperger les murs avec les entrailles de ses ennemis.

    DANS NOS ARCHIVES

    [Interview vidéo] L’invitation au dérapage de Jean-Philippe Fauteux

    [Interview vidéo] L’invitation au dérapage de Jean-Philippe Fauteux

    Pour faire vite, on peut dire que le collectif de création Dérapage ressemble au populaire groupe Kino, à cette différence près que Dérapage s’intéresse uniquement au mini métrage (...)

    Suite