Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::MULTIMÉDIA
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide annuel
  • Vidéos
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Internet
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • CALENDRIER

    RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Palmarès du 34e FIFA : des perles rares

    22 mars 2016, 00h05

    La 34e édition du Festival International du film sur l’art (FIFA) a pris fin ce dimanche et le film « La collection qui n’existait pas » de Joachim Olender (Belgique), est sorti grand gagnant de la compétition. Du 10 au 20 mars, le FIFA a proposé aux festivaliers 170 documentaires et œuvres en arts médiatiques en provenance de 25 pays dont, pour une première fois, le Maroc et le Luxembourg. Au fil des éditions, la programmation, riche et diversifiée du FIFA, suscite un engouement qui ne se dément pas.

    Palmarès du 34e FIFA : des perles rares «La collection qui n’existait pas» de Joachim Olender (Belgique).Photo: FIFA

    Le jury

    Le jury international du 34e FIFA, présidé par l’historien de l’art Paul Maréchal, a récompensé treize films de dix pays. Le jury était complété par la productrice de documentaires d’auteur Nathalie Barton, le réalisateur Pascal Gélinas, le producteur et réalisateur Joseph Hillel, ainsi que la professeure titulaire d’anthropologie et mélomane Mariella Pandolfi.

    Palmarès

    Dix pays sont représentés dans les 13 films auxquels le jury a décerné un prix. Le FIFA est fier de souligner que deux œuvres canadiennes figurent parmi les films primés.

    • GRAND PRIX
    • « La collection qui n’existait pas »
    • Joachim Olender (Belgique)
    • PRIX DU JURY
    • « One Million Steps »
    • Eva Stotz (Allemagne, Turquie, Pays-Bas)
    • PRIX DU MEILLEUR FILM ÉDUCATIF
    • Ex æquo
    • « Le cercle de Kantor », Adrianna Ksiazek, Iwo Ksiazek (Pologne)
    • « Viva Dada », Régine Abadia (France)
    • PRIX DE LA CRÉATION
    • « Soundhunters, une expédition musicale »
    • Béryl Koltz (Luxembourg, France)
    • PRIX DE LA MEILLEURE ŒUVRE CANADIENNE
    • Ex æquo
    • « Nous autres, les autres », Jean-Claude Coulbois (Canada)
    • « Un homme de danse », Marie Brodeur (Canada)
    • PRIX DU MEILLEUR PORTRAIT
    • « Hockney »
    • Randall Wright (Royaume-Uni)
    • PRIX DU MEILLEUR ESSAI
    • « Juste avant l’orage »
    • Don Kent (France)
    • PRIX DE LA MEILLEURE BIOGRAPHIE
    • « Giovanni Segantini – Magie de la lumière »
    • Christian Labhart (Suisse)
    • PRIX DU MEILLEUR FILM POUR LA TÉLÉVISION
    • Parrainé par Digital Cut
    • « Cocottes et courtisanes dans l’oeil des peintres »
    • Sandra Paugam (France)
    • PRIX LILIANE STEWART POUR LES ARTS DU DESIGN
    • Parrainé par le Council for Canadian American Relations
    • « Getting Frank Gehry »
    • Sally Aitken (Australie)
    • MENTION SPÉCIALE
    • « Paolo Ventura, Vanishing Man »
    • Erik Van Empel (Pays-Bas)

    Participation québécoise remarquable

    Au cœur de cette programmation internationale du FIFA, plusieurs films mettant en valeur les artistes québécois se sont démarqués et ont donné lieu à des rencontres et à des activités appréciées des festivaliers et couvertes par les médias.

    Ainsi, le public a pu s’entretenir avec Jean-Claude Coulbois, réalisateur de « Nous autres, les autres », ainsi qu’avec le célèbre danseur, ancien soliste des Grands Ballets Canadiens, Vincent Warren, sur lequel porte le film « Un homme de danse », de Marie Brodeur. Ces films d’ouverture et de clôture de la 34e édition du FIFA ont remporté ex æquo le Prix de la meilleure œuvre canadienne.

    Au cours de cette édition, plusieurs films ont porté sur les créateurs de modes, notamment le très apprécié « Marie Saint Pierre se révèle | Revealing Marie Saint Pierre », de Janice Zolf qui s’est entretenue avec la célèbre designer. Le réalisateur Étienne Desrosiers a donné une classe de maître sur les défis encourus à la réalisation de son film sur le grand architecte québécois Roger D’astous. Mentionnons également, la performance du musicien Thomas Jensen, suite à la projection du film sur l’artiste, « Retour », de Martin Bourgault.

    Le FIFA ne pourrait exister sans le soutien précieux et indéfectible de ses partenaires. Les dirigeants du FIFA tiennent à remercier la SODEC, Patrimoine Canadien, le Secrétariat à la région métropolitaine, le Bureau des festivals et événements culturels de la Ville de Montréal, le Conseil des arts de Montréal, Téléfilm Canada, le Conseil des arts du Canada, Tourisme Montréal, ainsi que ses partenaires médias ICI ARTV, le Journal Métro, Le Devoir et Bazzo Mag.

    Le FIFA souhaite aussi signaler l’apport de ses partenaires de diffusion, soit le Centre Canadien d’Architecture, le Centre PHI, la Grande Bibliothèque de Bibliothèque et Archives nationales du Québec, le Musée des beaux-arts de Montréal, le Musée McCord, la Place des Arts, Pointe-à-Callière, cité d’archéologie et d’histoire de Montréal et la Société des arts technologiques [SAT].

    Le FIFA remercie également ses partenaires associés, dont le cabinet d’architectes Provencher_Roy, le Consulat général de Suisse à Montréal, l’Institut culturel italien, l’Hôtel Renaissance Montréal Centre-Ville, le Germain Montréal, L’Auberge Le Pomerol, Les restaurants L’Arrivage, Ferrari, The Keg, Pintxo et Le Serpent.

    Le FIFA tient finalement à remercier les nombreux donateurs, bénévoles et festivaliers qui, grâce à leur participation, leur engagement et leur générosité, contribuent à consolider la place unique qu’occupe le Festival sur la scène mondiale.

    L’Art n’est rien sans ses histoires

    Chacune des éditions du FIFA prouve qu’un tel événement à Montréal est essentiel pour faire valoir l’art et les artistes auprès du public.

    L’édition 2016 du FIFA se termine, mais la campagne de sociofinancement se poursuit. Le grand public est invité à faire un don et ainsi sauver les histoires de l’art qu’ils aiment tant à www.sauvonslefifa.ca.

    DANS NOS ARCHIVES

    Mo-Cap : MVN Animate se réinvente

    Mo-Cap : MVN Animate se réinvente

    L’éditeur Xsens a lancé il y a peu une nouvelle version de sa solution de capture de mouvement MVN Animate. Xsens n’hésite pas à parler d’une version qui fera date, car celle-ci (...)

    Suite