Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Internet
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    CALENDRIER

    Sylvain Carle, heureux de l’arrivée de Vidéotron à la Maison Notman

    18 janvier 2013, 09h23
         |      Article rédigé par Sophie Bernard.

    Sylvain Carle, connu dans le milieu du Web québécois depuis le milieu des années 1990, entrepreneur (The InterStructure Group, Needium), mentor, ardent défenseur du logiciel libre, et Developer Advocate chez Twitter depuis juin 2012, est engagé dans le projet de la Maison Notman depuis ses tout débuts. Rejoint par Le Lien MULTIMÉDIA à San Francisco, il réagit à l’annonce de l’investissement de 2,5 millions $ par Vidéotron, désormais « partenaire fondateur » de la Maison Notman.

    Sylvain Carle, heureux de l’arrivée de Vidéotron à la Maison Notman Sylvain Carle.Photo: Sophie Bernard

    Ce projet de lieu d’accueil pour les jeunes entrepreneurs lui tient à coeur depuis longtemps. « Je travaille à faire arriver ce projet depuis trois ans (le premier courriel que j’ai retrouvé à ce sujet date du 24 août 2009) », se souvient-il. Sylvain Carle siège d’ailleurs au conseil d’administration de la Fondation OSMO qui parraine le projet. « Je suis vraiment très content de cet investissement, parce qu’il est pour moi emblématique d’une nouvelle époque, poursuit Sylvain Carle. Un des problèmes que j’avais diagnostiqués, avec la plus récente vague de startups, qui a commencée selon moi au BarCamp Montréal de 2006, s’avérait l’immense le fossé entre les générations (les baby-boomers et les X et Y) et entre le "Grand Québec Inc" (celui dont on parle dans les journaux comme "Les Affaires") et les startups. Il me semblait que l’esprit d’entreprendre, d’être débrouillard, patenteux, gosseux (serait-ce la meilleure traduction de hacker ?) était très Québécois. Il manquait par contre une partie essentielle de la culture que j’avais observée à San Francisco et dans la vallée : la collaboration. »

    Pour lui, la question de fond était de savoir où étaient les bâtisseurs de l’industrie informatique au Québec, les mentors dont on avait tant besoin. « Mais, au lieu de voir la situation comme un cul-de-sac, nous nous sommes que nous allions nous entraider, nous "bootstrapper" et que, même avec une seule année d’expérience, nous devions la partager avec ceux qui commençaient tout juste. De fil en aiguille, nous nous sommes retrouvés nous-mêmes avec cinq, dix années d’expérience que nous partageons aujourd’hui à titre de mentors. Cependant, il manquait toujours le lien avec le Québec Inc., car, les contrats, les rencontres et mêmes les acquisitions par de plus grandes compagnies font partie du cycle des startups. Nous avons donc cherché qui pourrait comprendre où nous en étions et, surtout, vers où nous allions. »

    JPEG - 47.9 ko
    Maison Notman

    Aux yeux de Sylvain Carle, les dirigeants de Québecor ont démontré cette curiosité, cette ouverture et un appui très concret à l’entrepreneuriat québécois. « Nous avons invité quelques-uns des employés et directeurs de certaines filiales de l’entreprise à venir faire un tour pour voir ce qui se passait lors des événements à la Maison Notman, durant les hackathons, les conférences ou encore les rencontres (dont une que j’avais organisée avec Twitter avant même de savoir que je m’y retrouverais un jour !)... Je pense que je n’exagère pas si je dis qu’ils ont été impressionnés par l’énergie et la haute voltige techno de ces événements ! Alors c’est bon pour tout le monde, cette idée de collaboration pour l’innovation. » Résultat : le 17 janvier dernier, Vidéotron annonçait un investissement de 2.5 millions $ dans le projet de la Maison Notman (voir notre article).

    Celui qui blogue toujours sous le nom A Frog in the Valley a beau travailler justement dans cette vallée mythique, il continue de s’intéresser de très près à l’état du Web québécois. Il fait partie des « 13 Étonnés » qui appellent à un plan numérique pour le Québec (voir notre article).

    Intéressé.e à reproduire l'article, la photo ou la vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier cet article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroîe encore plus de visibilité