Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Podcasts
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Startups
  • Artisans du numérique
  • Conseils d´experts
  • Collection numérique
  • COVID-19
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Une série d’événements spéciaux à la Cinémathèque québécoise pour se réchauffer et chasser l’hiver

    24 février 2011, 00h00

    Pour souligner l’arrivée du printemps et donner aux cinéphiles le goût de mettre le nez dehors, la Cinémathèque québécoise a préparé une programmation riche en événements de toutes sortes : des projections de films produits et soutenus par l’Association coopérative de productions audiovisuelles (ACPAV) pour souligner son quarantième anniversaire, un colloque portant sur la Nouvelle Vague et le cinéma direct québécois, une soirée de performances scéniques et audiovisuelles et Les Prix de la Cinémathèque québécoise, une soirée mettant à l’honneur deux films d’ici récompensés par la Cinémathèque québécoise en 2009-2010 dans le cadre de deux festivals de cinéma.

    ACPAV, un quarantième - Du 9 mars au 20 avril
    Créée en 1971, l’ACPAV est l’un des fleurons de la création cinématographique indépendante. À l’occasion du 40e anniversaire de l’association, dix longs métrages, documentaires et fictions précédés de quelques courts métrages seront présentés au public en présence de leurs réalisateurs et producteurs. Bulldozer de Pierre Harel, L’Eau chaude, l’eau frette d’André Forcier, Ti-Cul Tougas de Jean-Guy Noël, La Vie rêvée de Mireille Dansereau, L’Erreur boréale de Richard Desjardins et Robert Monderie et Ce qu’il faut pour vivre de Benoit Pilon, ne sont que quelques exemples de films qui seront présentés.

    La Nouvelle Vague et le cinéma direct québécois, colloque & projections - Du 9 au 13 mars
    Entre les années 1958 et 1963, deux révolutions ont marqué l’histoire du cinéma : la Nouvelle Vague française et le cinéma direct québécois. Ces deux révolutions ont eu lieu en parallèle, mais les cinéastes et les films ont aussi circulé d’un pays à l’autre. Truffaut, Godard, Rohmer, Chabrol d’un côté, Perrault, Brault, Jutra et Groulx de l’autre, sont des références internationales. Que reste-t-il aujourd’hui de ces deux révolutions simultanées ? Accompagné de projections, dont La Visite du général de Gaulle au Québec le vendredi 11 mars à 14 h 30, L’Amour fou, le samedi 12 mars à 17 h et Voir Miami... le dimanche 13 mars à 19 h, le colloque sera dirigé par Michel Marie, professeur à l’Université de Paris3-Sorbonne Nouvelle et à la Chaire d’études de la France contemporaine de l’Université de Montréal, et par Michèle Garneau, professeur à l’Université de Montréal au département d’histoire de l’art et d’études cinématographiques. Une coprésentation de la Cinémathèque québécoise et de l’Université de Montréal avec le soutien du Consulat général de France.

    Performances hypermédiatiques - vendredi 4 mars
    Dans le cadre de sa série Sortir de l’écran / Spoken Screen, l’Agence TOPO s’associe à la Cinémathèque québécoise pour présenter une soirée de performances scéniques et audiovisuelles avec l’artiste interdisciplinaire Manon De Pauw et le collectif Audiotopie, le vendredi 4 mars à 20 h dans la salle Norman-McLaren. Sortir de l’écran / Spoken Screen est un programme présentant des œuvres médiatiques qui offrent une dimension narrative et performative tout en favorisant la recherche visuelle, sonore et textuelle, dans leurs dimensions à l’écran et hors de l’écran.

    Les Prix de la Cinémathèque québécoise - mercredi 2 mars
    Chaque année, la Cinémathèque québécoise remet des prix pour souligner l’excellence de productions québécoises et canadiennes présentées dans le cadre de différents festivals de cinéma. Deux des films récompensés par la Cinémathèque en 2009-2010 seront projetés le mercredi 2 mars.

    Le Dernier Train, 18 h 30
    La soirée débutera à 18 h 30 avec la projection du documentaire primé Le Dernier train (The Last Train Home) de Lixin Fan, lauréat du Prix de la Cinémathèque québécoise pour la meilleure œuvre québécoise/canadienne lors des 12es Rencontres internationales du documentaire de Montréal.

    Le Dernier train traite de la dure réalité des travailleurs migrants chinois. Les exigences de la nouvelle économie chinoise forcent les populations rurales à quitter leurs villages pour aller travailler dans les usines. En raison de leurs horaires de travail surchargés, ils ne peuvent revenir à la maison familiale que pour la Fête du Printemps. Les services de transport peinent alors à subvenir aux besoins des millions d’utilisateurs. Nombreux sont ceux qui dorment dans les stations ferroviaires ou grimpent par les fenêtres des wagons pour se trouver une place dans les trains bondés. Les Zhang se font les représentants de ce drame social. Le documentariste Lixin Fan les a suivis pendant trois ans, brossant un portrait bouleversant de cette famille déchirée par les changements.

    Le film de Lixin Fan a été encensé par la critique et a reçu de nombreuses récompenses, dont le Prix du Meilleur long métrage documentaire à l’International Documentary Film Festival d’Amsterdam en 2009, le Golden Gate Award dans la catégorie Documentaire au San Francisco International Film Festival en 2010, le Prix Jutra du Meilleur documentaire en 2010, trois prix lors des CINEMA EYE HONORS de New York en 2010. Il est en nomination aux Prix Génie 2011 pour le Meilleur documentaire.

    Tromper le silence, 20 h 30
    La soirée se poursuivra avec la projection du film Tromper le silence, de la réalisatrice Julie Hivon, à 20 h 30. Tromper le silence a remporté le Prix de la Cinémathèque québécoise pour le long métrage canadien coup de cœur du public lors de la 34e édition du Festival des films du monde. La réalisatrice sera présente pour discuter de son film avec le public après la projection.

    Dans Tromper le silence, une photographe ayant mis en veilleuse ses ambitions artistiques à cause d’un conflit ouvert avec son frère, qui lui servait de modèle, retrouve l’inspiration auprès d’un jeune mécanicien tourmenté, dont elle tente de percer le mystère. Le film met en vedette Suzanne Clément, Maxime Dumontier, Sébastien Huberdeau, Sophie Cadieux, Pascale Montpetit, Claude Prégent, Thomas Lalonde et Benoît Gouin.

    Le film de Julie Hivon est en nomination pour le Jutra 2011 de la meilleure actrice et de la meilleure direction photo et est en compétition aux 29e Rendez-vous du cinéma québécois pour le Prix Gilles Carles et le Prix Super Écran.

    Pour tous les détails sur la programmation : http://www.cinematheque.qc.ca

    Intéressé.e à reproduire l'article, la photo ou la vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier cet article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroîe encore plus de visibilité