Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::MULTIMÉDIA
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide annuel
  • Vidéos
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Internet
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • CALENDRIER

    RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Mirages d’un Eldorado en salle le 3 octobre 2008

    15 septembre 2008, 17h25

    Le documentaire Mirages d’un Eldorado, le plus récent documentaire de Martin Frigon, prendra l’affiche du Cinéma du Parc du 3 au 9 octobre 2008. Mirages d’un Eldorado fait suite à Make Money. Salut, bonsoir !, qui dénonçait les impacts du passage de la compagnie minière Noranda dans la communauté de Murdochville, en Gaspésie. Lors du tournage de Make Money. Salut, bonsoir !, Martin Frigon a appris que la Noranda relocaliserait sa fonderie dans le nord du Chili. Dès lors, une suite s’imposait.

    Mirages d’un Eldorado en salle le 3 octobre 2008

    Le cinéaste prolonge son regard critique sur la question minière vers le Sud et examine, en amont, les étapes qui mènent au développement d’un projet minier. Originaire de la Gaspésie, Martin Frigon fonde sa réflexion cinématographique sur le sort et l’avenir que l’on réserve aux régions dites « ressources ».

    Fort d’images époustouflantes et de confrontations éloquentes, le film nous amène au coeur de la Cordillère des Andes du Chili, où les communautés s’opposent aux compagnies minières canadiennes, parmi lesquelles Barrick Gold et son projet Pascua Lama. Le documentaire dénonce cette tentative déguisée du Canada et de ses compagnies minières de faire main basse sur le plus gros gisement d’or de la planète, à plus de 4000 m d’altitude, à même les glaciers millénaires qui alimentent en eau les communautés agricoles du cône Sud.

    Incapable d’obtenir des compagnies minières l’autorisation de visiter leurs installations afin d’en mesurer les impacts environnementaux, le réalisateur effectue un voyage de 4 jours à cheval sur le territoire exploité, grâce à la complicité des protagonistes du film.

    Alors que les Éditions Écosociété et les auteurs du livre Noir Canada : Pillage, corruption et criminalité en Afrique font l’objet de deux poursuites-bâillons par les compagnies minières canadiennes Barrick Gold et Banro, Mirages d’un Eldorado propose un regard de l’intérieur sur le comportement fort discutable des compagnies minières à l’étranger, un débat d’importance considérable et de grande actualité.

    Mirages d’un Eldorado est invité à participer au Forum social des Amériques 2008 qui se tiendra au Guatemala, de même qu’il sera projeté au Musée de la civilisation à Québec en octobre prochain dans le cadre d’une série de conférences sur les minières canadiennes. Dans la foulée de cette projection, le distributeur, Diffusion Multi-Monde, entend sortir le film en salle à Québec du 31 octobre au 6 novembre et à Ottawa à la mi-novembre. Le réalisateur prévoit également faire une courte tournée des villes minières Murdochville, Val D’Or et Rouyn-Noranda afin d’y faire la promotion de son film.

    Mirages d’un Eldorado est la première production qui sera lancée sous la bannière de Diffusion Multi-Monde, une entité récemment créée pour assurer une visibilité plus importante aux films d’auteurs suite à la disparition de joueurs importants sur l’échiquier de la distribution indépendante. Diffusion Multi-Monde accueille actuellement tous les projets documentaires différents et audacieux.

    DANS NOS ARCHIVES

    Turbine ressuscite Félix Leclerc au Festival d’été

    Turbine ressuscite Félix Leclerc au Festival d’été

    Félix Leclerc a repris vie – le temps d’une chanson - au spectacle d’ouverture du Festival d’été de Québec. Le regretté poète est apparu aux côtés de Catherine Major grâce (...)

    Suite