Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::MULTIMÉDIA
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide annuel
  • Vidéos
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Internet
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • CALENDRIER

    RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Interfaces Montréal

    LES 10 DERNIERS ARTICLES

    Daniel Courville invente ses propres plugiciels pour gérer des sons ambiophoniques

    Daniel Courville invente ses propres plugiciels pour gérer des sons ambiophoniques

    L’ambiophonie est déjà âgée de quelques décennies puisque les premières expériences ont eu lieu en Angleterre vers 1968. En combinant quatre canaux de son, provenant d’un micro omnidirectionnel et de trois micros directionnels, on peut générer des micros virtuels que l’on peut placer n’importe où dans l’espace. On appelle ce type d’enregistrement le « format B ». Il est donc possible d’alimenter autant de haut-parleurs que l’on veut avec des sons spatialisés. C’est la souplesse de cette technologie qui a séduit Daniel Courville, chargé de cours à l’UQÀM. Il invente désormais ses propres plugiciels pour gérer ce format audio. Daniel Courville était un invité d’Interface[s]

    9 avril 2009, 00h10

    Alan Caskey de Global Immersion : l’industrie des écrans en dôme est pleine d’opportunités

    Alan Caskey de Global Immersion : l’industrie des écrans en dôme est pleine d’opportunités

    La venue de l’immersion dans l’industrie de l’audiovisuelle offre de nouveaux créneaux pas encore tous exploités. C’est du moins ce que croit Alan Caskey de Global Immersion. Installée à Toronto, l’entreprise est l’une des plus grandes du monde à fabriquer des écrans en dôme pour des cinémas numériques et, plus traditionnellement, des planétariums. « La réalité actuelle du marché demande plus de flexibilité et des contenus de haute qualité, dit-il. Il y a des opportunités d’affaires pour les créateurs qui s’intéressent aux écrans en dôme, c’est certain. Alan Caskey était un des invités de la SAT lors de la dernière conférence Interface[s]. Le lien MULTIMÉDIA était sur place.

    8 avril 2009, 00h10

    Yan Breuleux et l’abolition des frontières artistiques grâce à l’immersion

    Yan Breuleux et l’abolition des frontières artistiques grâce à l’immersion

    À en croire Yan Breuleux, artiste, l’immersion abolirait les frontières. Limites de l’écran, du corps et frontières qui séparent réel et virtuel sont appelées à disparaître au fur et à mesure que l’immersion prendra plus de place dans les représentations artistiques et culturelles. « Je ne parle pas ici de ce qu’on entend généralement lorsque l’on parle d’immersion, c’est-à-dire le cas où l’on s’oublie devant un écran, dit Yan Breuleux. Au contraire, je veux parler d’immersion où l’on se trouve dans le média. » Yan Breuleux était de la conférence Interface[s]. Le Lien MULTIMÉDIA était sur place.

    3 avril 2009, 00h05

    Lynn Hugues et la collaboration entre les universités et l’industrie du jeu vidéo

    Lynn Hugues et la collaboration entre les universités et l’industrie du jeu vidéo

    Lynn Hugues est titulaire d’une chaire de recherche (innovation en design et jeux interactifs) et doyenne associée à la recherche de la Faculté des beaux-arts de l’Université Concordia. Les jeux sont pour elle beaucoup plus qu’un simple divertissement. « Nous sommes à un moment où le virtuel et le physique se mélangent de façon à ce qu’il soit difficile de les distinguer l’un de l’autre, explique-t-elle. Je pense que c’est un moment où l’industrie du jeu vidéo et les universités peuvent vraiment s’entraider. » Lynn Hugues était de la dernière conférence Interface[s]. Le Lien MULTIMÉDIA vous en rapporte des détails.

    18 mars 2009, 00h05

    Didier Combatalade de Thought Technology utilise le biofeedback comme interface de jeu

    Didier Combatalade de Thought Technology utilise le biofeedback comme interface de jeu

    L’industrie du jeu vidéo a été révolutionnée par l’interface de jeu de la Wii. Pourtant, cette technologie n’est pas très subtile si on la compare à ce qui pourrait se faire grâce au biofeedback. « Le biofeedback, c’est une approche thérapeutique qui utilise des capteurs que l’on place sur une personne pour mesurer certaines données physiologiques et les envoyer dans un ordinateur », explique Didier Combatalade de Thought Techgnology. Ce dernier était un des conférenciers à la dernière conférence Interface[s] pour discuter des possibilités de cette technologie pour le jeu. Le Lien MULTIMÉDIA était sur place.

    17 mars 2009, 00h17

    Sha Xin Wei : que cherche-t-on dans un jeu ?

    Sha Xin Wei : que cherche-t-on dans un jeu ?

    Qu’est-ce qu’un jeu ? C’est la question que posait Sha Xin Wei, chef de la recherche en arts médiatiques et sciences de l’Université Concordia, à la dernière conférence Interface[s]. « Il n’y a pas de véritable définition de ce qu’est un jeu, dit-il. On sait que c’est quelque chose qui implique des joueurs. C’est pourquoi on peut se demander quel genre de jeu on veut créer à l’avenir. » Le Lien MULTIMÉDIA était sur place pour vous rapporter les détails.

    12 mars 2009, 00h52

    Mathieu Roussel de Tribor Design offre des interfaces pour la caméra RED

    Mathieu Roussel de Tribor Design offre des interfaces pour la caméra RED

    La venue de la caméra RED a changé le paysage du cinéma numérique. Abordable pour la qualité d’image qu’elle est en mesure de donner, la RED n’en présente pas moins quelques défauts. « On s’est rendu compte que les connecteurs de la RED étaient miniatures, donc fragiles, explique Mathieu Roussel, président de Tribor Design. Tous les fils se branchent du même côté de la caméra, ce qui fait que ce côté est beaucoup plus sollicité que l’autre, mais aussi que la logistique de tous les fils devient assez complexe. » C’est en s’apercevant de ces petits défauts que l’équipe de Tribor Design a décidé d’inventer de meilleures interfaces pour la caméra. Mathieu Roussel était de passage à Interface[s] où Le Lien MULTIMÉDIA se trouvait.

    20 février 2009, 08h00

    Marc Bourbonnais de Modus FX : l’animation numérique passe vers la télévision

    Marc Bourbonnais de Modus FX : l’animation numérique passe vers la télévision

    Marc Bourbonnais est un habitué des conférences Interface[s]. Pour sa troisième présence en tant que conférencier à la SAT, il est venu parler du développement des affaires dans son domaine. « Lorsque l’on a lancé Modus FX, notre expérience était dans les longs métrages. On a toujours travaillé avec de grosses productions américaines qui venaient tourner ici, ou du moins qui faisaient faire leurs effets spéciaux ici. Mais depuis l’an dernier, on a commencé à s’intéresser aux séries télévisées. C’est un marché qui, je pense, va utiliser de plus en plus l’animation numérique. » Le Lien MULTIMÉDIA était sur place pour vous rapporter tous les détails.

    20 février 2009, 07h53

    René Chénier et Jean-François Pouliot de l’ONF : quoi attendre de la stéréoscopie ?

    René Chénier et Jean-François Pouliot de l’ONF : quoi attendre de la stéréoscopie ?

    René Chénier, producteur exécutif pour l’animation francophone à l’ONF, et Jean-François Pouliot, réalisateur et scénariste, se sont récemment penchés sur la stéréoscopie. En effet, le film Champlain retracé, réalisé par Jean-François Pouliot, a exploré ce médium qui reprend de la vigueur, surtout aux États-Unis. « À l’ONF, sur 14 000 films, il n’y en a que cinq qui sont en stéréoscopie, explique René Chénier. C’est un médium intéressant parce qu’il peut vraiment ouvrir la voie à un nouveau courant de production de films immersifs. » Le Lien MULTIMÉDIA était à la conférence Interface[s] où ils ont pris parole.

    19 février 2009, 07h52

    Animation et vidéo numérique : l’état des lieux selon Autodesk

    Animation et vidéo numérique : l’état des lieux selon Autodesk

    Alexandre Jean Claude et André Foisy, tous deux du groupe des technologies de jeux chez Autodesk, étaient de passage à la SAT pour faire un état des lieux sur l’animation numérique lors de la conférence Interface[s] Animation et vidéo numérique. Si l’animation numérique existe depuis déjà quelques décennies, elle arrive aujourd’hui à un moment où la définition des standards dans un environnement machine de plus en plus hétérogène prend son importance. Ajoutez à cela le désir de faire converger le jeu vidéo et le cinéma sous un seul toit et vous avez droit à de belles perspectives et de grands défis pour l’avenir de cette industrie.

    19 février 2009, 07h13

    Hélène Demers veut construire les scénographies des meilleurs artistes au monde

    Hélène Demers veut construire les scénographies des meilleurs artistes au monde

    Hélène Demers, directrice générale de Scène Éthique, sait ce que c’est que de créer d’immenses mécanismes scéniques à partir d’à peu près rien. « Souvent, le créateur qui vient nous voir arrive avec un simple bout de papier, explique-t-elle. Ce sont des rêveurs et il faut vraiment avoir une attitude d’ouverture à leur égard. Dans le fond, on fait de l’artisanat, mais à une échelle industrielle. » C’est à l’occasion de la dernière conférence Interface[s] à la SAT qu’Hélène Demers est revenue sur quelques-uns des projets les plus fous auxquels elle a participé au cours des années. Le Lien MULTIMÉDIA était sur place.

    2 février 2009, 00h42

    Michel Lemieux : nos vies sont de plus en plus scénographiées

    Michel Lemieux : nos vies sont de plus en plus scénographiées

    Michel Lemieux, codirecteur artistique chez 4d art, pense que la virtualisation de notre quotidien augmente la scénarisation de nos vies. « Nos vies sont de plus en plus virtuelles, explique-t-il. Nos histoires ont moins de rapport direct avec les autres et la société, mais sont souvent médiatisées par le biais de réseaux. On a qu’à regarder nos agendas, toutes ces petites cases : on pourrait y voir un story-board. Il y avait aussi une publicité pour le iPod. Ça disait “put a soundtrack to your life”. Pour moi, ça exprime exactement à quel point notre univers est scénarisé. » L’artiste livrait ses impressions lors de la dernière soirée Interface[s] à la SAT. Le Lien MULTIMÉDIA vous en offre un compte rendu.

    30 janvier 2009, 10h45

    Raw Materials permet au public d’interagir avec les VJ

    Raw Materials permet au public d’interagir avec les VJ

    C’est seulement depuis septembre dernier qu’une petite équipe de la SAT, en collaboration avec l’organisme W2 de Vancouver, a démarré le projet Raw Materials. Simplement à l’aide de leurs téléphones mobiles, le public présent à un spectacle peut utiliser un canal pour faire parvenir des images, des messages texte, des vidéos et même de la vidéo en temps réel au VJ sur scène. Un projet qui en est encore à ses débuts, mais qui ouvre de grandes possibilités d’interaction. Le Lien MULTIMÉDIA a rencontré Joseph Lefèvre, chargé du projet à la SAT, lors d’une conférence Interface[s].

    30 janvier 2009, 09h07

    La mise en réseau du Québec sur la fibre optique : la responsabilité des communautés

    La mise en réseau du Québec sur la fibre optique : la responsabilité des communautés

    Robert Proulx, président de Télécommunications XITTEL, croit que la solution pour brancher le Québec sur un réseau de fibres optiques ne peut venir que des municipalités elles-mêmes. « Il faut arrêter de croire que les grosses entreprises de télécommunications vont agir comme des gouvernements et qu’elles vont effectuer le passage à la fibre optique, dit-il. On devrait voir le réseau d’information comme les canalisations d’eau ou les routes : c’est une infrastructure dont la responsabilité incombe aux communautés. » Une solution qui est rentable puisqu’elle augmente le pouvoir d’attraction des petites villes.

    8 décembre 2008, 07h30